Goldorak est une série animée Japonaise réalisée par Toei Animation en 1975 d’après un manga de Gō Nagai.

En France, Goldorak (le robot de l’espace) a fait son apparition sur Antenne 2 dès la première émission de Récré A2 le 3 juillet 1978, à 18 heures, présentée par Dorothée.

La diffusion complète en France s’est faite en plusieurs salves, à raison de deux, puis d’un épisode par semaine, mais jamais dans l’ordre chronologique normal. Des rediffusions aléatoires entrecoupées d’inédits et comprenant les six derniers épisodes perdurent jusqu’à la fin de l’année 1980.

 

Résumé de l’histoire :

Un empire extraterrestre belliqueux, Véga, a asservi et ravagé la lointaine planète avancée mais pacifique d’Euphor. Le prince d’Euphor, Actarus a toutefois pu échapper au massacre en leur volant le ROBOT de combat Goldorak, qui peut voyager à travers l’espace dans sa soucoupe porteuse, ou UFO en V.O. Actarus, réfugié sur Terre, est soigné et adopté par un scientifique humaniste, le professeur Procyon, directeur d’un centre de recherches spatiales. Goldorak est dissimulé dans une base souterraine sous le centre. D’apparence humaine, contrairement aux humanoïdes au physique peu facile de Véga, Actarus se fait passer pour un Terrien et travaille comme garçon d’écurie au Ranch du Bouleau Blanc voisin, propriété de Rigel.

Lorsque l’empire de Véga tourne sa soif de conquêtes vers la Terre, il établit une base militaire dans ce but sur la face cachée de la Lune. Actarus et Goldorak s’opposent à leurs plans en combattant leurs soucoupes et monstres robotiques. Ils sont aidés initialement par Alcor, l’ancien pilote de Mazinger Z et protagoniste de la série du même nom, qui pilote une modeste soucoupe jaune construite par ses soins, l’OVT (« objet volant terrien »).

Au fil de la série, l’identité relativement secrète d’Actarus le devient de moins en moins, et deux jeunes filles les rejoignent : Vénusia, la fille de Rigel, et Phénicia, la sœur d’Actarus, retrouvée aux trois quarts de la série, qui a elle aussi échappé au massacre. Le quatuor devient la Patrouille des Aigles, équipée de trois engins qui s’assemblent à Goldorak pour les combats aériens, sous-marins et souterrains, à mesure que les stratagèmes de Véga deviennent plus complexes. Le Grand Stratéguerre (Véga) finit par abandonner sa planète, détruite dans une catastrophe, pour commander personnellement l’invasion de la Terre. À la fin de la série, il est anéanti, ainsi que toute la flotte présente, dans un combat ultime et rapide entre la Terre et la Lune. Tous les héros sortant victorieux de cette dernière bataille, Actarus et Phénicia prennent la route d’Euphor, avec le fort espoir de refonder une civilisation.